Actualités Biographie Filmographie Théâtre Télévision Presse Articles de presse sur le film «Ouaga Saga» Articles de presse sur le film «Sia, le rêve du python» Articles de presse sur le film «Keïta! l'héritage du griot» Articles de presse sur l'oeuvre et les activités de Dani Kouyaté Contact Liens
Plan du site À propos de ce site
 

Dani Kouyaté vu par la presse

Retour à la page presse

Le Figaro – France – 12 juin 2002
Dani Kouyaté, la lumineuse sagesse

De haute taille, longiligne, le visage fin aux traits aristocratiques Dani Kouyaté est le descendant d'une illustre famille de griots de l'empire Mandingue, ces conseillers, conteurs, défenseurs des valeurs ancestrales et le fils de Sotigui Kouyaté, un des acteurs fétiches de Peter Brook et l'émouvant interprète de Little Senegal.
A quarante-deux ans Dani Kouyaté suit l'exemple de son père. Artiste complet il est tout à la fois conteur, comédien, danseur, metteur en scène de théâtre, réalisateur de télévision et de cinéma. Après avoir signé trois courts-métrages et Keïta! l'héritage du Griot, en 1985, il donne aujourd'hui Sia, le rêve du python, l'adaptation d'une pièce du Mauritanien Moussa Diagana revisitant un mythe Soninké du VIIe siècle expliquant la chute de l'empire pré-mandingue du Wagadu (l'actuel Ghana) et la dispersion du peuple Soninké poursuivi par la malédiction.
Le village de Koumbi est frappé de sécheresse. C'est la disette. Pour ramener pluie et prospérité l'empereur ordonne aux grands prêtres d'organiser un sacrifice humain rituel au Dieu-Python. Il faut pour cela trouver une jeune et belle vierge. Sia (Fatoumata Diawara) est choisie parmi toutes les jeunes filles de la communauté. Ne voulant pas mourir elle s'enfuit dans la brousse. Elle se réfugie chez Kerfa (Hamadoun Kassogué), l'agitateur du coin. Elle est vite retrouvée. Va-t-elle alors échapper à son sort tragique ? Oui. Mais dans quel état... Elle a été violée par les prêtres. Elle s'est surtout aperçue que le Dieu-Python est un leurre pour abuser le peuple et de jeunes vierges. Elle est sauvée par Mamadi (Ibrahim Baba Cissé) son fiancé, un fringant lieutenant. Profitant de l'aubaine, ce dernier aidé par son oncle Wakhané (Sotigui Kouyaté), le chef des armées, renverse le souverain et prend sa place sans dévoiler pour autant au peuple la supercherie. Traumatisée parce qu'elle a vécu Sia se révolte et maudit la population, sur plusieurs générations.
«C'est une légende toujours très ancrée dans les esprits africains, explique Dani Kouyaté. Elle s'est transmise oralement par les griots, le soir, à la veillée. C'est un des mythes fondateurs des Soninkés du Ghana. Une fable, une allégorie sur les mystères du pouvoir et du totalitarisme. Une histoire de manipulation et de malédiction. Une malédiction qui a poussé les Soninkés à fuir, à immigrer loin de leur terre, à se couper de leur culture. Je ne fais pas le procès de ce mythe. Le Dieu-Python est une métaphore pour montrer les abus et les mensonges des politiciens.»
«Je cherche seulement à réveiller les esprits, à changer les mentalités,
reprend-il. Les leçons du passé ne servent jamais à rien. Personne n'en tient compte. Il faut que les Africains cessent d'être fatalistes, d'attendre que le bonheur, la prospérité, la félicité viennent du ciel et de dieux illusoires. Il faut casser cette image. Je m'y emploie. Mais, ça nécessite beaucoup de temps, de patience, d'opiniâtreté, de sagesse.»
La sagesse au quotidien Dani la trouve chez son père Sotigui Kouyaté qui lui enseigne l'art de vivre d'hier et celui d'aujourd'hui. «Nous vivons entre Paris et le Burkina Faso dit-il. Je suis l'aîné de dix enfants. Lorsque j'avais dix-douze ans en Afrique, mon père m'emmenait marcher toute la nuit en brousse. Il m'apprenait à découvrir la faune et la flore. A reconnaître les plantes. A écouter les sons et à comprendre le rythme de la nature. Il me racontait les légendes, m'enseignait les traditions héritées de nos ancêtres griots. Parallèlement, je poursuivais des études classiques au lycée. Ce double enseignement m'a beaucoup apporté. Mon père est un homme très intelligent, d'une grande sagesse et bourré d'humour. C'est mon meilleur conseiller tant sur le plan humain qu'artistique. C'est un acteur magnifique et généreux qui a su préserver sa part d'enfance.»

Brigitte Baudin
www.lefigaro.fr

Retour à la page presse

Recommander ce site à un amiImprimer cette page
Page générée en: 0.001 seconde(s) Haut de la page actualités | biographie | filmographie | théâtre | télévision | presse | contact | liens
plan du site | à propos de ce site
Cette page a été actualisée la dernière fois le: 01.01.1970