Actualités Biographie Filmographie Théâtre Télévision Presse Articles de presse sur le film «Ouaga Saga» Articles de presse sur le film «Sia, le rêve du python» Articles de presse sur le film «Keïta! l'héritage du griot» Articles de presse sur l'oeuvre et les activités de Dani Kouyaté Contact Liens
Plan du site À propos de ce site
 

Dani Kouyaté vu par la presse

Retour à la page presse

«Ouaga Saga»: Un film plein de rêve

Dans la matinée du mercredi 2 mars 2005, «Ouaga Saga» un film de Dani Kouyaté a été projeté au ciné Burkina pour les hommes de médias. Un «western» à la Ouagalaise qui rend hommage à la ville de Ouagadougou.

Avec «Ouaga Saga» le réalisateur burkinabè Dani Kouyaté essaie un autre mode de film. Un mode qui tranche avec ses précédentes réalisations comme «Sia, le rêve du pyton», «Kéita l'héritage du griot». «Ouaga Saga», est un film «moins serieux, moins profond». Ce film est un western à l'africaine, une parodie. Il dépeint les réalités de la ville de Ouagadougou.

«Une bande de jeunes en proie aux difficultés existentielles, tente de survivre et prospérer. Vivant dans un quartier démuni avec des rêves fous, ces débrouillards possèdent des «capitaux»: l'ingéniosité, l'astuce, l'optimisme, la solidarité. Toutes choses qui compensent la «dèche». Ainsi, petits boulots et rapines s'invitent au quotidien dans la vie de la bande qui ne se laisse jamais démonter» tel est le synopsis.

Sur le ton de la comédie, ce film véhicule des messages très subtils. Une bande de jeunes qui vole une mobylette afin de pouvoir manger du spaghetti. Quand ils ont l'argent, la première des choses c'est de payer à manger. Ceci, pose le problème du chômage de la jeunesse. Une jeunesse qui malgré tout se bat et se tient debout. Aussi, le film fait ressortir de façon évidente, le pouvoir parfois ignoré de la femme. Cela est visible dans le film à travers cette maman qui se bat pour ses multiples enfants à pères différents.

A travers la chanson de Awa, une des actrices du film, «quand tu veux champagne, quand tu veux moto, patienter, travailler» est un message fort adressé à la jeunesse.

Un film plein de rêve

Les cinéphiles ont beaucoup apprécié Ouaga Saga. Pour Maman Kouyaté, initiatrice du prix spécial «Graine de baobabs - Wamdé», Dani Kouyaté a fait un beau film plein d'espoir et de rêve. Car selon elle, c'est un film qui interpelle la jeunesse afin qu'elle travaille pour réaliser son rêve. «Au delà du petit banditisme des jeunes dans le film, ce qui m'a beaucoup plu, c'est la prise de conscience de ces derniers, qu'il faut travailler pour réaliser leur rêve» lance Mama Kouyaté.

Ouaga Saga, selon son réalisateur est un hommage à la ville de Ouagadougou et à son amour du cinéma.

C'est aussi un hommage à la jeunesse ouagalaise et à son art de la bonne humeur. Ce film est un conte moderne et jovial, une invitation à partager un peu de folie, un peu d'optimisme.

Journal Sidwaya (Ouagadougou)
3 Mars 2005

Retour à la page presse

Recommander ce site à un amiImprimer cette page
Page générée en: 0.0001 seconde(s) Haut de la page actualités | biographie | filmographie | théâtre | télévision | presse | contact | liens
plan du site | à propos de ce site
Cette page a été actualisée la dernière fois le: 01.01.1970